Cellou Dalein promet : « si je suis président demain, je respecterais…»

0

A l’occasion de l’Assemblée générale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) le chef de file de l’opposition s’est particulièrement  penché sur le principe de la limitation du nombre de mandat pour le chef de l’Etat. Sans surprise, il se dit favorable à ce principe et s’engage à le respecter s’il venait à se retrouver à la place qu’occupe aujourd’hui Alpha Condé.

« Je suis pour le maintien des dispositions intangibles dont la limitation des mandats », proclame Cellou Dalein Diallo. Puis, plus explicite, il rappelle : « il est dit nul ne peut exercer plus deux mandats ». Enfin, il s’engage : « je suis pour ce passage et si je suis président demain, je respecterais cette disposition. Je ferais mes deux mandats et je partirais ».

Dans la foulée, il invite le président Alpha Condé aussi à se conformer à ces dispositions de la constitution. D’autant que le chef de file de l’opposition rappelle que le président de la République avait, lors de sa prestation de serment, promis de respecter et faire respecter la constitution et les lois de la République.

A rappeler qu’avant tout, Cellou Dalein avait   en 2001, soutenu la modification constitutionnelle qui avait permis à Lansana Conté de faire sauter le verrou de la limitation des mandats. L’ironie de la situation étant qu’à l’époque, c’est inversement Alpha Condé qui tenait à ce principe comme à la prunelle de ses yeux

Leave A Reply

Your email address will not be published.