Le ministre Keira met en garde : « ceux qui tenteraient de troubler l’ordre public, en ce qui concerne le projet de nouvelle constitution.… »

0

Face aux menaces des opposants à ce projet, Alpha Ibrahima Keira, qui évoquait le sujet à la faveur de l’assemblée générale hebdomadaire du parti au pouvoir, ce samedi, a d’abord invité les militants à ne pas invectiver le camp d’en face, ni à répondre à leurs éventuelles provocations, mais il affirme que la mission régalienne de l’État sera assurée dans le respect des libertés.

Et quant à ceux qui tenteraient de troubler, considère-t-il, l’ordre public, ces derniers auront en face d’eux, l’État avec ses institutions.

«…Ne répondez à aucune provocation. L’État assure la sécurité des personnes et de leurs biens. Soyez sûrs que toutes les libertés seront respectées. Mais tous ceux qui veulent troubler l’ordre public, trouveront les institutions de la République sur leur chemin. L’ordre public sera maintenu vaille que vaille, coûte que coûte…On ne peut pas nous intimider ou nous menacer. On ne peut pas non plus nous priver de l’exercice de nos libertés. Si nous demandons à aller au référendum, ceux qui ne veulent pas, peuvent voter non ou s’abstenir. Ceux qui veulent, vont voter ‘’oui’’. C’est une alternative qui est claire et c’est la règle de la majorité qui s’impose. Il n’y a pas de raison qu’on fasse la guerre entre nous (…). Il ne faut pas que certains profitent de leurs libertés pour porter atteinte à celles des autres… », a prévenu le ministre guinéen de la sécurité et de la protection civile.

Leave A Reply

Your email address will not be published.